expliquer aux débutant

Tout ce qui est lié au déco, attéro, vol palier.. bref du 'classique'.

expliquer aux débutant

Messagepar david25 » 29 Avr 2020, 15:39

Bonjour à tous, je pense à un truc, cela est sans doute simple mais pour moi c'est un vrai casse tête :lol:
une amie va commencer sa formation, je l'aide pour la théorie bref et dans tout cela son gros lot de questions ( normal)
est ce que ça ferme, question traditionnelle :lol: et bla bla bla,
mais une question me laisse un peu heuuuu perplexe car je sais pas trop comment répondre tant le ressenti des personnes est différente :roll:
elle me demande, que faire quand ça bouge ?, ben je sais pas trop quoi répondre ça, mise à part tu tiens ton aile etc etc , car je me rappel l'année dernière, j'ai fait un vol le même soir qu'un pote, on sais vu 2 ou 3 jours après et il me dit ça bougeait un peu, moi j'avais trouvé que c'était de l'huile, alors que même secteur et même heure à 20min prêt,
Alors on est tenté d'expliquer un truc, mais on ne connais pas vraiment la situation en fait, toi tu vas peut-être laisser voler par ce que tu trouve que c'est calme et si un autre pilote fouette taquet il va tenir la voile comme un malade, bon j'exagère un peu mais en gros c'est ça...
c'est pas évident d'expliquer, un pti roulis tu l'enraye de suite puis voila, mais si l'autre crois que c'est du rodéo ptain le stress,
Alors j'ai tenté un peu d'expliquer comme pour une voiture :lol: verglas ça glisse taquet faut essayer de rester a la maison et ça revient a pas voler car ça bouge trop
temps sec, ça glisse pas du tout et donc ça vol lol
et temps humide, ben tout dépend de te voiture de tes pneus et de ton expérience ;)
bha ça à l'air de rentrer mieux parfois comme ça :)
"Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre"
Avatar de l’utilisateur
david25
Pilote confirmé
Pilote confirmé
 
Messages: 416
Inscription: 24 Déc 2012, 18:15
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: black bull
Voile(s): solo 27
Localisation: franche comté

Re: expliquer aux débutant

Messagepar jmichel » 29 Avr 2020, 17:00

Si je vole régulièrement je ne suis pas trop gèné par les turbulences. Le 11 si j'arrive à décoller je suis certain de ressentir une désagréable sensation lorsque ça va un peu bouger. La semaine suivante je pense que cela ne fera plus d'effet.
Plus je vole et moins je suis inquiet des turbulences. Je ne vole que par temps calme le matin ou le soir et suis un débutant
Avatar de l’utilisateur
jmichel
Sur le terrain
Sur le terrain
 
Messages: 5
Inscription: 08 Mar 2015, 19:32
Nombre de vols: 15
Type de vols préférés: Balade
GMP: Moster 185 R-Ultrali
Voile(s): Smart 27.5
Localisation: villemareuil

Re: expliquer aux débutant

Messagepar Julien_de_Brumath » 29 Avr 2020, 17:37

Je fais partie des pilote vraiment pas tranquilles quand ça bouge.
Donc, j'ai accumulé des phrases-clés sur le sujet.
En vol, elles m'aident à prendre des décisions.
Certaines sont contradictoires, cela ne me gêne pas.

- Si t'as peur, c'est que t'es vivant.
- Quand t'as plus peur, c'est qu'il y a un problème.
- Si t'as envie d’être parterre, alors il faut être parterre : ça doit rester un plaisir.
- Personnellement, je préfère avoir l'air con qu'avoir l'air mort.
- Un parachute est censé rassurer. En ce qui me concerne ça ne marche pas, mais entre "en avoir" et "ne pas en avoir"...
- Dans certains cas, un vario permet de quantifier le problème. Ou pas.
- Se poser en campagne est toujours une option. Je l'ai fait 3-4 fois parce que ça bougeait trop, c'est plutôt marrant qu'autre chose.
- On peut se fixer des limites : "ok, j'ai pris une claque. Si j'en prends encore 2, je me pose".

- Une aile bouge dans l'air comme un bateau sur l'eau : c'est normal que ça bouge un peu.
- Le pilotage actif est nécessaire quand ça bouge. Pour résumer, ça consiste à garder son aile au-dessus de la tête.
- Quand ça bouge, j'ai naturellement tendance à descendre : c'est complètement con.
- En cas de grosse panique, penser à respirer avec le ventre, se concentrer sur l'essentiel. Attention à l'anti-collision dans ce cas.
- Quand ça devient vraiment malsain, je réduis le régime moteur. D'autres pilotes défendent la position inverse, mais je m'en fous.
- Quand ça devient vraiment méga-malsain, je réduis la vitesse-air. Dans ce cas, c'est le signe d'aller poser.


Je ne prétends pas que c'est valable pour tout le monde, faites-vous votre propre catalogue.
Avatar de l’utilisateur
Julien_de_Brumath
Fou volant
Fou volant
 
Messages: 1220
Inscription: 19 Jan 2014, 09:18
Nombre de vols: 1040
Type de vols préférés: Balade
GMP: Thor100, Top80
Voile(s): Report'air
Localisation: Strasbourg

Re: expliquer aux débutant

Messagepar jean claude » 29 Avr 2020, 19:37

20 que je vole et je me reconnais encore très bien dans tes propos Julien.

Jean Claude
pilote
jean claude
Pilote confirmé
Pilote confirmé
 
Messages: 709
Inscription: 24 Avr 2012, 06:48
Nombre de vols: 1000
Type de vols préférés: Biplace
GMP: gazailetoofly
Voile(s): itv/paramania
Localisation: loir et cher

Re: expliquer aux débutant

Messagepar vlad » 29 Avr 2020, 22:01

Si en l'air commens à bouger beaucoup, les conditions devenus désagréables, ou même on sent la peur il faut passer en pilotage active et revenir sur le terrain, ou même poser et revenir en voiture.
Pilotage active signifie qu'on détrime la voile à peu près à moitié (ça dépend de voile), on descend un peu les freins (pour ma voile c'est à peu près 10-15 cm), et on essaie de garder la voile au dessus de la tête. Si la voile accélère il faut freiner un peu plus, si elle part en arrière il faut relâcher les freins. Il faut être prêt pour les surprises. En cas de fermeture asymétrique il faut basculer le poids côté opposé fermeture (dépend de la sellette, la mienne split-legs est idéal pour pilotage avec le poids) et, en pompant avec la frein côté fermeture réouvrir la voile.
Moi personnellement préfère de ne pas voler dans les conditions comme ça. Mais c'est bien à savoir pour sortir des situations difficiles et entraîner de temps en temps dans les turbulences modérés.

Envoyé de mon Redmi 7 en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
vlad
Sur le terrain
Sur le terrain
 
Messages: 11
Inscription: 18 Fév 2017, 08:19
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: Fly100evo
Voile(s): Reportaire
Localisation: Kourou

Re: expliquer aux débutant

Messagepar pou » 29 Avr 2020, 22:14

c'est drôle en parapente ça bouge du cul et au début je n'étais pas fier .
En paramoteur, je suis en chariot, ça bouge autant mais je suis plus à l'aise
peut être le souvenir du planeur
Avoir quelque chose de solide sous les fesses fait MA difference
Avatar de l’utilisateur
pou
Fou volant
Fou volant
 
Messages: 4711
Inscription: 28 Aoû 2015, 15:24
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: Moster 185
Voile(s): Boxer L
Localisation: RP /Sardaigne

Re: expliquer aux débutant

Messagepar vlad » 29 Avr 2020, 22:19

Et aussi, pour les ailes reflex dans la turbulence modéré. Les constructeurs conseils de detrimer complètement et voler en reflex dans le turbulence. Je fais comme ça, même accélère un peu. Et ça bouge mois, et l'aile semble plus stable. Mais il ne faut pas voler trop bas. La vitesse est élevé et en cas de fermeture frontale on peut perdre beaucoup d'altitude.

Envoyé de mon Redmi 7 en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
vlad
Sur le terrain
Sur le terrain
 
Messages: 11
Inscription: 18 Fév 2017, 08:19
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: Fly100evo
Voile(s): Reportaire
Localisation: Kourou

Re: expliquer aux débutant

Messagepar vlad » 29 Avr 2020, 22:21

Et évidemment, en reflex il ne faut pas utiliser les poignées de freins classiques.

Envoyé de mon Redmi 7 en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
vlad
Sur le terrain
Sur le terrain
 
Messages: 11
Inscription: 18 Fév 2017, 08:19
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: Fly100evo
Voile(s): Reportaire
Localisation: Kourou

Re: expliquer aux débutant

Messagepar david25 » 30 Avr 2020, 12:12

jmichel a écrit:Si je vole régulièrement je ne suis pas trop gèné par les turbulences. Le 11 si j'arrive à décoller je suis certain de ressentir une désagréable sensation lorsque ça va un peu bouger. La semaine suivante je pense que cela ne fera plus d'effet.
Plus je vole et moins je suis inquiet des turbulences. Je ne vole que par temps calme le matin ou le soir et suis un débutant


Oui je me reconnais bien la aussi ;)
"Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre"
Avatar de l’utilisateur
david25
Pilote confirmé
Pilote confirmé
 
Messages: 416
Inscription: 24 Déc 2012, 18:15
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: black bull
Voile(s): solo 27
Localisation: franche comté

Re: expliquer aux débutant

Messagepar Ph!ldu » 30 Avr 2020, 12:37

Bonjour à tous,
Julien a bien expliqué le truc. Cela dit, tout dépend des conditions météo et, surtout, la géographie générale de l'endroit où l'on vole. Ici dans les P.O. nous avons un littoral, des plaines et des montagnes … Bon, OK, avec ses 2700 M, notre Canigou fait pâle figure avec les Alpes ;) mais y a du relief. De plus, la tramontane est plutôt dangereuse. Nous sommes donc assez raisonnables dans nos décisions pour voler dans le département. Voilà donc le maître mot : Raisonnable, donc : Raisonner.
Si la météo est stable : OK pour sortir. En été (puisqu'on y est presque) : préférer les vols tôt le matin avant 10h ou tard le soir (mieux vaut le soir, d'ailleurs, puisque c'est une aérologie descendante. Donc plus calme).
- Surveiller la météo. Et plus d'une fois (météoparapente, météociel, ventusky, etc …).
- Pour ton amie qui est un peu craintive, et selon son type de voile (sauf reflex), mieux vaut tenir la voile avec un peu de "poids" sur les commandes placées au neutre. Donc, qu'elle évite de lâcher les mains lors de ses premiers vols.
- Comme elle passe son brevet, qu'elle écoute très attentivement son coach si le mec est performant. Il sera forcément de très bons conseils.
- Si elle décolle, que ça bouge un peu et qu'elle n'est pas à l'aise … eh bien, qu'elle fasse un retour zone et qu'elle atterrisse. Mieux vaut être au sol et avoir envie d'atterrir que l'inverse
- Il faut qu'elle se fasse plaisir , donc qu'elle se raisonne et qu'elle prenne LA bonne décision.
- Plus elle volera avec ces conditions de prudence, plus elle prendra de l'assurance. Mais en aucun cas il faut qu'elle perde de vue cette notion de raisonnement. Raisonnement = sagesse
Prenez tous soins de vous en ces temps difficiles :shock:
Avatar de l’utilisateur
Ph!ldu
Volant amateur
Volant amateur
 
Messages: 61
Inscription: 22 Juil 2016, 10:23
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
Voile(s): HoneyPW
Localisation: 66

Re: expliquer aux débutant

Messagepar Joe31 » 30 Avr 2020, 20:29

Quand on débute (et moi je débute) la ''peur'' ou plutôt l'inquiétude ne vient pas tant du fait que ça bouge mais de la difficulté de juger de la normalité du truc.

Une fois passé l'écolage on vole toujours dans de bonnes conditions mais comme ce n'est plus le moniteur qui les choisit elles sont parfois ''plus ou moins'' bonnes (c'est relatif bien sur)

Un mec expérimenté mais qui ne se met pas à la porté du débutant te dira c'est bon c'est calme et toi en l'air tu serres les fesses.

Pour moi c'est la principale difficulté de savoir si c'est normal ou pas, si ça bouge normalement (c'est pas tout lisse là haut) ou si on approche les limites (limites d'un débutant bien sur)

Moi je suis sorti d'école en fin d'été.
Sept oct étant souvent chargé coté boulot j'ai fait mes vols sorti d'école plutôt en hiver.
Lors de mon premier vol de printemps, c'était mi ou fin février, je suis sorti l'am vers 15h00 comme en hiver, et ben là j'ai pas lâche mes freins, Du cou p j'ai fait un vol plus court car en 20-30 minutes j'étais vidé, en ayant eu a gérer ma première tempo de sorti de thermique,

Un an après cette année donc vers la même période une série de vols a été thermique, tout du long (plus de 15° d'amplitude thermique et un sol bien humide), mais là je n'ai pas ressenti le besoin d'écourter, juste de prendre de la marge de sécurité supplémentaire et d'essayer de gérer proprement.
Là encore l’éjection d'un thermique avec changement de cap à 90° ça m'a fait bizarre mais j'apprends doucement a faire confiance à ma voile et à me faire confiance parce je sais un peu plus juger des limites,qui seront encore pour longtemps (et surement pour toujours) les miennes et pas celles du matos.

Apres c'est pas non plus ma tasse de thé, je préf la ballade par temps de curé ...mais de temps en temps

Si on veut avancer un peu, pas devenir un champion, mais sécuriser ses vols il faut aussi sortir un peu plus que par temps de curé, question de dosage.
Voler dans du moins calme pour progresser petit à petit sans se mettre en danger et surtout continuer a se faire plaisir uniquement

Donc comme il l'a été dit faut y aller progressivement, quand ça bouge pas mal on fatigue plus vite donc ne pas hésiter a raccourcir le vol non pas pas peur mais pour rester dans le domaine de vigilance , ne pas passer le cap ou on devient trop impulsif.
Il faut aussi ne pas avoir peur ou honte de se dire et de dire c'est trop pour moi surtout si on est en groupe
Avatar de l’utilisateur
Joe31
Pilote
Pilote
 
Messages: 360
Inscription: 27 Déc 2017, 23:46
Nombre de vols: 69
Type de vols préférés: Balade
GMP: AirferDiamond Mini3
Voile(s): Bulldog 35
Localisation: Toulouse

Re: expliquer aux débutant

Messagepar david25 » 30 Avr 2020, 20:46

Merci pour toutes ces réponses :) :)
en tout cas ça aide à mieux formuler ;)
"Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre"
Avatar de l’utilisateur
david25
Pilote confirmé
Pilote confirmé
 
Messages: 416
Inscription: 24 Déc 2012, 18:15
Nombre de vols: 0
Type de vols préférés: Balade
GMP: black bull
Voile(s): solo 27
Localisation: franche comté

Re: expliquer aux débutant

Messagepar gericoptere » 30 Avr 2020, 21:11

la réponse est simple : voler, voler et voler ... à force le curseur du trouillomètre va monter.

L'air n'est pas un espace forcément uniforme et calme, c'est ce qui fait qu'un vol n'est pas comme un autre. 26 ans après
j'apprends encore, et c'est très bien comme ceci.

Je vole de temps en temps avec des pilotes qui font moins de 20 vols par an ... dès que ça bouge ils n'ont plus aucun plaisir, et pourtant ils ne se sont pas mis
spécialement en danger. Par contre la peur leurs fait faire n'importe quoi dans des situations spécifiques, où plutôt qu'ils considèrent comme spécifiques.

Plus on vole et moins la question se pose : ce n'est plus la peur qui vous dicte les choix en vol ( ou de rester au sol) mais la raison.

La seule peur qui doit rester est celle de se surestimer !
brevet mono 1993 biplace 2008....

Il n'y a pas de bons pilotes, que des vieux pilotes ... et comme je ne suis pas bon, je vais essayer de vieillir !
Avatar de l’utilisateur
gericoptere
Fou volant
Fou volant
 
Messages: 2784
Inscription: 23 Avr 2012, 20:54
Nombre de vols: 0
GMP: polini
Voile(s): Hadron
Localisation: Elsaß-Lothringen

Re: expliquer aux débutant

Messagepar manu12357 » 01 Mai 2020, 12:02

L'été je vole en parapente dans les Alpes à Morzine, souvent en école pour me perfectionner.
Quand ça bouge surtout en approchant midi, les monos nous rassurent beaucoup par rapport à ça. Ils nous font faire le lien entre météo, condition locale, déclenchement thermique et mouvement de l'aile. Chose qui rassure beaucoup ,du coup on accepte mieux le fait de se faire secouer et même bien secoué. La où on aurait tendance en paramoteur à quitter les lieux, on nous "oblige" à y rester(si ils pense que la maitrise des mouvements de l'aile est maitrisé), pour tenter d'enrouler le thermique et de tenir un peu en l'air.
Une fois retourner en plaine sur mon paramoteur, j'avoue que bizarrement j'aime beaucoup moins. Surtout si le dernier vol est loin derrière moi. Après entre le parapente et le paramoteur on ne cherche pas le même type de vol.
Il y a aussi la différence entre une aile pour le libre à qui on demande de restituer l'info sur la masse d'air et donc d'avoir une approche plus active aux commandes. Et une voile paramoteur typé reflex qui va absorber et limer les mouvements, pour le coup avec les tst on corrige juste les gros mouvements, mais il faut laisser voler et du coup on est moins actif aux commande, chose qui par moment me perturbe des fois.
Quand le stress monte dans des conditions mouvementés, je me fixe des objectifs de destinations par exemple et du coup je ne me focalise pas uniquement sur mon aile et le stress diminue souvent.
Avatar de l’utilisateur
manu12357
Sur le déco
Sur le déco
 
Messages: 27
Inscription: 12 Avr 2017, 16:28
Nombre de vols: 60
Type de vols préférés: Balade
GMP: sky 110s
Voile(s): nucleon xx
Localisation: moselle


Retourner vers Pilotage de base

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité