Voler en été en pleine journée

Tout ce qui est lié au déco, attéro, vol palier.. bref du 'classique'.

Re: Voler en été en pleine journée

Messagepar janosch » 02 Aoû 2016, 09:09

Bon finalement j'ai posé mon matos au hangar ULM au terrain qui est à 70km de chez moi. Ce n'est pas la panacée, mais ça me permet d'y aller en moto, de pouvoir prendre mon temps pour décoller car terrain officiel, éviter de payer la location d'un box et d'une camionnette. Ce n'est pas l'idéal mais pas trop le choix pour l'instant, et puis j'ai supprimé toutes les contraintes sauf celle de la distance. Et puis je verrai au fur et à mesusure, peut-être tomberai-je un jour sur un champs énorme à côté de chez moi avec un agriculteur sympa qui me loue une place dans sa grange.

@Lolos35,
Je pense que mes questionnements viennent du fait que je ne me rends pas du tout compte de ce que sont des "conditions thermiques qui bougent". J'ai déjà fait du soaring en parapente, mais je pense ne m'être jamais frotté aux thermiques. Les fois où ça bougeait, je pense que c'était surtout du au vent. J'aimerais entamer une formation parapente qui aidera certainement, mais pour cette année ça va être tendu car mes finances sont pas au top...
Quand je lis le forum à propos des thermiques, ça me donne vraiment l'image du truc super dangereux qui peut te faire tomber, qui ferme ton aile toutes les 30 secondes. Peut-être que je dois juste l'expérimenter en fait, mais j'aimerais quand même le faire en sécurité.
janosch
Pilote
Pilote
 
Messages: 245
Inscription: 25 Aoû 2014, 15:24
Nombre de vols: 20
Type de vols préférés: Balade
Localisation: CH

Re: Voler en été en pleine journée

Messagepar diegodelavega » 02 Aoû 2016, 09:27

Malgré mon expérience limitée je me suis déjà frotté à quelques petits thermiques de printemps ... si on fait pas le bourrin ça se gère sans problème. Faut piloter sa voile c'est tout : gérer le tangage, roulis et lacet. J'ai même pu une fois rester au ralenti et faire un bout d’ascension :glider: ... et c'est là que ça devient sympa car on ne subit plus mais au contraire on peut essayer de s'en servir. Attention je ne dis pas d'aller voler de 11h à 16h en plein été quand on passe de 15 à 30° en quelques heures ... mais peut s'essayer avec le démarrage des thermiques pas trop loin de son site d'atterrissage. Je pense que le principal c'est de construire ses expériences petit à petit afin d'améliorer son niveau avec un max de sécurité.
Avatar de l’utilisateur
diegodelavega
Pilote confirmé
Pilote confirmé
 
Messages: 481
Inscription: 11 Sep 2015, 17:10
Nombre de vols: 110
GMP: Kangook Bidalot Eole
Voile(s): Ozone SLALOM 21
Localisation: Gard

Précédente

Retourner vers Pilotage de base

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité